Contrat de management d'artiste

Nous avons créé un modèle de contrat de management d’artiste dans un souci de simplicité. Il s’agit d’un modèle de contrat de management d’artiste facile à utiliser et prêt à l’emploi qui vous permet de savoir exactement quelles sont les responsabilités du client et d’économiser votre temps et votre argent.

    Modèle de contrat

    Exemples gratuits de modèles de contrat de management d’artiste

    Pour vous aider à développer votre entreprise, nous avons créé un modèle de contrat de management d’artiste assez simple mais fiable en versions Word et PDF afin que vous puissiez l’utiliser à plusieurs reprises.

    Qu’y a-t-il dans ce modèle ?

    • Étendue des travaux

    • Indemnité

    • Modalités de paiement

     

     

    Qu’est-ce qu’un contrat de management d’artiste ?

    Les contrats de management d’artiste sont utilisés par un manager d’artiste, ou un autre représentant autorisé, qui a l’intention de gérer ou d’aider la carrière d’un artiste.

    Le manager prend en charge la promotion du travail de l’artiste, tandis que le manager s’engage à aider l’artiste à obtenir toutes les opportunités de promotion. Le contrat de management d’artiste peut inclure des clauses de confidentialité qui permettent le respect de l’éthique et la protection de la réputation de l’artiste.

    Le contrat de management d’artiste est un contrat qui lie un artiste et son manager. Le manager prend en charge la promotion du travail de l’artiste, tandis que le manager s’engage à aider l’artiste à obtenir toutes les opportunités de promotion. Le contrat de management d’artiste peut inclure des clauses de confidentialité qui permettent le respect de l’éthique et la protection de la réputation de l’artiste.

     

     

    Qu’est-ce que le management d’artiste ?

    Le management d’artiste est un métier qui nécessite beaucoup de compétences. Le manager doit être en mesure de gérer toutes les facettes de la carrière de son client, y compris les aspects financiers, relationnels et artistiques. Le manager doit être un bon communicateur afin d’avoir une bonne communication avec le groupe, l’industrie et les médias. Il doit également s’assurer que le groupe se prépare pour chaque tournée, spectacle ou réunion et devrait faire preuve d’une grande patiencetout au long de la carrière de son client. Le manager doit également être un leader qui peut motiver ses clients et les aider à atteindre leurs objectifs artistiques.

     

     

    Quels sont les types de contrats de management d’artiste ?

    Le type dépend du gestionnaire puisque les gestionnaires ont des méthodes de gestion différentes. Assurez-vous simplement d’inclure les clauses de base dans le document que vous créez. Les deux principaux types de modèles de contrat de gestion des talents sont

    1. À court terme : ce type de contrat d’artiste ou de directeur musical est également connu sous le nom de « période d’essai ».

    Il est facile à créer et doit contenir les informations suivantes :

    • Commission et le remboursement des frais du gérant

    • Durée du contrat

    • Détails sur une rupture de contrat

    • Date et signature

    • Vous pouvez également ajouter des informations sur la division du travail. Après l’expiration du contrat, vous pouvez soit le laisser partir, soit le prolonger en accordant un contrat à long terme.

     

    2. À long terme : lorsque l’artiste et le manager ont pris la décision de travailler ensemble à long terme, il est temps de créer un modèle de contrat de gestion plus complet. Ce type de contrat comporte deux sections principales qui sont le contrat et le calendrier. 

    Pour ce type de contrat, incluez les éléments suivants :

    • Artiste : Il peut s’agir d’une société, d’un particulier ou d’un partenariat. Vous pouvez également utiliser des noms de scène avec le vrai nom et l’adresse de l’artiste. S’il y a plus d’une personne, indiquez tous les noms et adresses des artistes.

    • Gestionnaire : Il peut s’agir d’une société, d’un particulier ou d’une société de personnes.

    • Territoire : si le manager et l’artiste ne travaillent pas à l’échelle mondiale, vous devez clarifier les noms des autres managers et leurs rôles. En termes de commission, le directeur principal prendrait généralement la moitié de ce que gagnent les directeurs des autres pays.

    • Durée : Cela peut aller de 6 mois à 7 ans. S’agissant d’un contrat à long terme, il est conseillé d’opter pour une durée de 12 mois et plus. Le manager et l’artiste doivent avoir une conversation sur la durée de leur contrat.

    • Taux de commission : le taux de commission standard est de 15 % à 20 %, mais les deux parties peuvent toujours négocier ce taux en fonction du temps et des efforts investis par le manager, et si le manager travaille exclusivement avec l’artiste.

    • Durée de la commission : après l’expiration de la durée, le gestionnaire peut continuer à recevoir des commissions pour toutes les réalisations tout au long de la durée. C’est ce qu’on appelle aussi la « clause d’extinction ».

    • Division du travail : C’est ici que vous indiquez toutes les responsabilités du manager et de l’artiste.

    • Informations sur le compte bancaire de l’artiste : cette partie permet à l’une ou l’autre des parties de facturer des intérêts au cas où l’une des parties devrait de l’argent à l’autre au-delà du terme.

    • Rupture de contrat : c’est ici que vous indiquez les conséquences de la résiliation du contrat avant la fin du terme. 

     

    Que fait un manager d’artistes ?

    Les gestionnaires de talents ont un rôle plus varié. Généralement, ils aident à façonner et à développer la carrière de leurs clients. Ils fournissent des services, tels que la gestion des activités commerciales et financières quotidiennes de leurs clients ; aider à la commercialisation ; orienter les artistes vers des agents, des chefs d’entreprise et des publicistes ; et l’aide au développement des talents.

     

     

     

    Conditions importantes

    Que doit contenir un contrat de sous-traitance ?

    En tant qu’artiste, vous devrez rechercher ces points clés à inclure dans votre contrat ou accord avant de le signer. Cela se passe comme suit :

    • Durée : Il est courant qu’une relation de management dure entre 3 et 4 ans. Vous ne verrez rien de plus court que cela, mais vous pouvez voir plus longtemps. La raison est la suivante : la société de gestion voudra avoir l’artiste le plus longtemps possible, car elle doit marquer et développer cet artiste, ce qui prend du temps, et parce que la musique peut ne pas commencer à se vendre tout de suite la première ou la deuxième année.

    Il peut parfois y avoir une option sur le front ou le back-end pour prolonger la durée si le gestionnaire atteint certains seuils pour l’artiste. Par exemple, un terme initial de 4 ans avec une option pour 2 ans supplémentaires, exerçable si le manager obtient pour l’artiste un contrat d’enregistrement majeur d’une valeur d’au moins 50 000 $ et que l’artiste génère des recettes brutes d’au moins 400 000 $ au cours des 4 premières années terme.

    Si l’artiste souhaite « tester » le manager, il est courant d’avoir un mandat initial court, par exemple 1 an, avec une option de 3 à 4 ans basée sur certains seuils.

    Faites très attention à la fois à la durée initiale et à la ou aux durées d’option, vous pouvez être lié à ce gestionnaire/entreprise pendant très, très longtemps.

     

    • Recettes brutes vs nettes : les recettes brutes désignent généralement tous les revenus gagnés par ou crédités à l’artiste par le biais de toute activité liée au divertissement – films, films, télévision, chansons, émissions, apparitions et même publicités. « Recettes nettes » fait référence aux « bénéfices » réalisés par l’artiste, essentiellement les « Recettes brutes » moins les dépenses applicables. Comprenez ce qui est inclus dans chaque catégorie et en quoi elles diffèrent spécifiquement.

    Ces termes doivent être définis dans un accord bien rédigé. Un manager va vouloir que sa commission soit basée sur les “recettes brutes” (parce qu’il veut que son pourcentage provienne d’un plus gros gâteau). L’artiste voudra que la commission du manager soit basée sur les recettes nettes. Qui obtient ce qui est en grande partie une question de pouvoir de négociation ; et, comme il est difficile de négocier pour que la commission d’un gestionnaire soit basée sur les recettes nettes, il est plus courant de négocier ce qui est spécifiquement inclus dans les recettes brutes.

    • Commission : les gestionnaires rechercheront une commission comprise entre 15 % et 20 % pendant la durée du mandat. Encore une fois, cela dépend en grande partie du pouvoir de négociation. En tant qu’artiste, si vous pouvez faire valoir que vous avez de lourdes dépenses ou que vous payez déjà un agent de réservation et/ou un ancien manager, essayez de réduire ce pourcentage à 15 %.

     
    • Clause crépusculaire : qu’est-ce que la clause crépusculaire ?

    Une clause de temporisation stipule qu’il y a un laps de temps limité après une date de fin de contrat, où le gestionnaire peut recevoir une commission. Une clause de temporisation donne au gestionnaire le droit de percevoir une commission sur tout autre contrat qu’il a obtenu pour l’artiste pendant la durée initiale du contrat.

    Une période de temporisation peut durer environ cinq ans en général, et la commission diminue d’année en année. La première année d’une clause de temporisation peut donner 10 % de commission, la deuxième année donne 5 %, et ainsi de suite jusqu’à ce que le gestionnaire n’ait plus droit aux paiements.

    En tant qu’artiste, faites très, très attention à la clause de temporisation car il existe de nombreux accords où une clause de temporisation s’applique « pour toujours » à une commission de 5 %. L’éternité est longue. Vous devriez pouvoir réduire cela à un certain nombre d’années après la fin du mandat. 

     

    • Les gestionnaires pourraient ne pas vous obtenir un travail rémunéré : un accord bien rédigé définira l’étendue des responsabilités du gestionnaire. Il dira probablement quelque chose comme “Le gestionnaire doit conseiller et conseiller l’artiste sur toutes les questions relatives aux activités de divertissement, y compris, sans s’y limiter, en ce qui concerne les enregistrements phonographiques, l’écriture de chansons et l’édition musicale, les apparitions personnelles…”.

    Mais, il y aura aussi une autre clause qui explique que le gérant n’est pas un agent d’emploi (ou même un gérant d’artiste agréé), et que ce gérant n’a aucune obligation de garantir un emploi ou des engagements pour l’artiste. Le contrat comprendra également un libellé tel que l’artiste est responsable du paiement de toute commission aux agents de réservation ou à d’autres agences. 

    Le point ici est d’être explicite dans la définition du rôle du gestionnaire, y compris les activités spécifiques dont il est responsable et celles dont il n’est pas responsable.

    Autre chose à prendre en compte : lorsque le management deal est rédigé par un avocat ou une société de gestion expérimentée, le diable se cache dans les détails du contrat. Il ne sera jamais en votre faveur avant la négociation.

    Vous ne voulez pas être légalement et financièrement lié à une personne ou à une entreprise qui ne fait rien pour vous, ou pire, qui mène votre carrière dans la mauvaise direction.

    Quelle est la commission moyenne pour la gestion des talents ? Quel pourcentage touche un manager d’artiste ?

    Les commissions des gérants varient généralement en fonction de l’industrie ainsi que du statut de l’artiste et de la réputation et de l’expérience du gérant. Ils varient généralement entre 10 et 20 %.

    Les contrats de gestion doivent clairement indiquer quand et comment les commissions sont payables.

    Le droit à la commission devrait se terminer soit :

    • La fin du contrat

    • À la fin d’une période d’extinction

     

    Quelle est la durée d’un contrat de manager d’artiste normal ?

    La durée du contrat est importante car l’artiste est enfermé pour cette période, sauf motif de résiliation. Cela dépend de combien de temps l’artiste souhaite être lié au manager. Les accords de gestion ont généralement une durée comprise entre un et cinq ans. L’accord peut également prévoir des renouvellements automatiques ou des extensions de la durée initiale.

     

    Facturez en un seul clic !

      Votre e-mail*
      Nom de votre entreprise*

      Lancez-vous c'est gratuit. Aucune carte de crédit requise.

      Questions fréquemment posées

      FAQ sur nos modèles de contrat de gestion d'artiste

       Nous reconnaissons que les conditions de mise en page de votre contrat peuvent devoir être modifiées pour être en ligne avec les besoins de votre client. C’est pourquoi nous avons également créé contrat au format Word afin que vous puissiez faire les ajustements que vous souhaitez. Si vous souhaitez apporter des modifications importantes au modèle, nous vous proposons de vous faire aider par un avocat ou un avocat pour vous assurer que vous bénéficiez toujours d’une protection.